Archive

Archive for the ‘Back-Up’ Category

VMworld2012 : Avamar une solution de backup 100% intégrée à VMware vSphere5

Développée de concert par les équipes engineering EMC et VMware et intégrée dans VMware vSphere 5.1, la solution s’appuie sur la technologie EMC Avamar pour garantir des sauvegardes simples et efficaces de machines virtuelles. La déduplication en plus !! Adieu VDR …

le remplacement de VMware Data Recovery -VDR par vSphere Data Protection -VDP, une nouvelle technologie de sauvegarde et de restauration de VM basée sur la technologie Avamar d’EMC.

VMware a en fait choisi d’embarquer le savoir-faire de déduplication d’Avamar dans une nouvelle appliance de sauvegarde qui permet de gérer de façon centralisée les sauvegardes et les restaurations de jusqu’à 100 VM (avec un maximum de 2To de stockage physique consommé).

vSphere Data Protection s’appuie sur les API de sauvegarde de vSphere (VADP) et sur sa technologie de Changed Block Tracking, qui permet par analyse différentielle de suivre quels blocs de données ont été modifiés entre deux sauvegardes. Le logiciel couple ce support avec la technologie de déduplication d’Avamar pour réduire de façon conséquente les temps de sauvegarde et les volumes de données à transférer et à stocker. VDP ne nécessite l’installation d’aucun agent additionnel dans les VM (ce qui est aussi le cas pour Avamar) et l’administration s’effectue simplement via une interface web intégrée au nouveau client web d’administration. Notons pour les administrateurs vSphere que l’appliance nécessite la présence de vCenter Server 5.1, mais peut gérer la sauvegarde de VM déployées sur des serveurs ESXi 4.x ou 5.0.

  • VMware vSphere Data Protection est intégré avec vSphere, peut être mis en oeuvre aisément et être géré directement à partir du nouveau vSphere Web Client.
  • VMware vSphere Data Protection procure une protection optimale des données pour les environnements virtualisés de petites et moyennes entreprises, exploitant pour ce faire des technologies de sauvegarde et de déduplication.
  • VMware a recours au logiciel EMC Avamar en guise de technologie de base de sa solution VMware vSphere Data Protection.
  • VMware continue d’impliquer étroitement divers partenaires dans le développement de solutions de sauvegarde et de restauration qui s’appuient sur des API vSphere Storage for Data Protection.

Communiqué de presse:

EMC Corporation (NYSE: EMC) et VMware (NYSE: VMW) lancent VMware vSphere Data Protection™, une nouvelle solution de sauvegarde et de restauration destinée au VMware vSphere® 5.1 et qui s’appuie sur le logiciel de sauvegarde et de déduplication Avamar d’EMC®. La nouvelle solution est l’un des éléments constitutifs de VMware vSphere 5.1. VMware Sphere Data Protection remplace vSphere Data Recovery – qui était, précédemment, l’un des composants de vSphere – afin de conférer aux environnements VMware une protection de données plus conviviale, plus fiable et d’un meilleur rapport prix/performances.

VMware vSphere Data Protection a recours à la technologie des logiciels Avamar d’EMC, notamment à ses potentiels de déduplication de blocs de longueur variable, de support intégral de la fonction de Changed Block Tracking et de restauration s’effectuant en une seule opération. Ces potentiels ont pour effet de minimiser la consommation de ressources de stockage, de réduire les temps de sauvegarde et de garantir des restaurations rapides. VMware vSphere Data Protection peut être géré directement à partir du vSphere Web Client. La solution exploite les API vSphere Storage for Data Protection afin d’autoriser les sauvegardes sans agent.

Outre le lancement de VMware vSphere Data Protection, VMware fait progresser le développement de technologies novatrices de sauvegarde, destinées aux environnements virtuels, en procurant un support optimal à son vaste réseau de partenaires. VMware continue d’investir dans les API vSphere Storage for Data Protection afin de garantir une intégration transparente des technologies de sauvegarde et de restauration de fournisseurs tiers avec son VMware vSphere.

Citations:

Bogomil Balkansky, premier vice-président Cloud Infrastructure Products de VMware: “Les procédures de sauvegarde et de restauration représentent un aspect critique des implémentations de virtualisation. Le choix fait en faveur des technologies EMC Avamar nous permet d’offrir de meilleurs potentiels de sauvegarde et de restauration aux utilisateurs et ce, directement à partir de VMware vSphere®. VMware vSphere Data Protection™ procure une importante valeur ajoutée à nos clients et contribue dès lors à différencier encore davantage vSphere 5.1 des offres de la concurrence.”

David Vellante, co-fondateur du Wikibon Project: “L’intégration de la technologie Avamar dans VMware vSphere 5.1 permet aux utilisateurs d’exploiter un potentiel de sauvegarde et de restauration puissant, convivial et intégré, dans le cadre d’environnements virtuels. Les petites sociétés et les départements de grandes entreprises seront les principaux bénéficiaires de cette solution, de même que les organisations qui utilisent pour la première fois les technologies de virtualisation. En ajoutant ces fonctions à sa plate-forme, VMware a clairement donné une nouvelle dimension aux potentiels de sauvegarde et de restauration destinés aux environnements virtuels.”

William “BJ” Jenkins, président de la division Backup Recovery Systems d’EMC: “Avec des produits tels qu’ Avamar, Data Domain® et NetWorker®, EMC s’est ménagé une place de chef de file dans le domaine des sauvegardes et restaurations. Le logiciel de déduplication Avamar est accueilli avec enthousiasme par les utilisateurs VMware qui y voient une solution de sauvegarde et de restauration de niveau entreprise spécialement optimisée pour des environnements VMware. Grâce à l’intégration des fonctions Avamar dans VMware vSphere® Data Protection™, les utilisateurs VMware ont la certitude de pouvoir compter, tant maintenant qu’à l’avenir, sur un outil extrêmement efficace pour protéger leurs machines virtuelles.”

EMC FORUM 2012 : UNE NOUVELLE VISION DE L’ENTREPRISE, DE L’IT ET DE VOTRE MÉTIER


Paris – 15 novembre 2012

Carrousel Du Louvre

EMC FORUM 2012 : UNE NOUVELLE VISION DE L’ENTREPRISE, DE L’IT ET DE VOTRE MÉTIER

Préparez vous pour l’EMC Forum version 2012 ! Cette édition 2012  va transformer votre vision de l’avenir de l’entreprise, de l’IT et de votre métier.

  • Découvrez pourquoi le cloud computing et la virtualisation sont essentiels pour faire face aux nouvelles réalités IT.
  • Découvrez comment vous pouvez optimiser votre business grâce au Big Data.
  • Approfondissez les connaissances, les compétences et découvrez les dernières innovations qui vous aideront à relever les défis à venir.

EMC Forum est une occasion unique de rencontrer vos paires mais aussi d’échanger avec les experts et intervenants EMC Français et internationaux, et d’assister à des témoignages et études de cas sur les dernières solutions intégrées d’EMC et de nos partenaires.

Vous pourrez également tester nos solutions en situation sur le vLab!

Inscrivez-vous dès aujourd’hui à EMC Forum 2012 pour ne pas manquer cet événement!

PARIS

Date : 15 novembre 2012

Horaire : 08:30 – 17:30

Lieu

Carrousel Du Louvre
99, rue de Rivoli
75001, Paris

Plan d’accès >>

 Rejoignez la Communauté
Gardez le contact avec EMC et suivez toutes les actualités d’EMC, de ses partenaires, mais aussi de vos homologues !
Suivez EMC sur les réseaux sociaux

FacebookTwitterFlickrYouTubeEMC Community Network

IDC annonce une nette domination d’EMC sur le marché du stockage en 2011

EMC de nouveau fournisseur numéro 1 des systèmes de stockage externe et ce pour la 15ème année
consécutive,

selon le dernier IDC Worldwide Quarterly Disk Storage Systems Tracker, Mars 2012.

Si vous voulez plus d’information vous pouvez voir la scorecard IDC.

En 2011 c’est une performance de +23,6% en valeur qu’a réalisé EMC avec +3 % de parts de marché. Nous dominons le marché mondial avec une part de marché de 28,5% là ou IBM réalise 13,5% et NetApp 12,4% malgré l’acquisition de LSI.
HP ne décolle pas loin s’en faut malgré la consolidation des chiffres de 3PAR sur l’exercice 2011…

Top 5 Vendors, Worldwide External Disk Storage Systems Factory Revenue, 2011 (Revenues are in Millions) 

Vendor

2011 Revenue

2011 Market Share

2010 Revenue

2010 Market Share

2011/2010 Revenue Growth

1. EMC

$6,694

28.5%

$5,416

25.5%

23.6%

2. IBM

$3,183

13.5%

$2,922

13.8%

8.9%

3. NetApp

$2,911

12.4%

$2,352

11.1%

23.7%

4. HP

$2,524

10.7%

$2,344

11.0%

7.7%

5. Hitachi

$2,068

8.8%

$1,741

8.2%

18.8%

Others

$6,116

26.0%

$6,460

30.4%

-5.3%

All Vendors

$23,495

100.0%

$21,236

100.0%

10.6%

Source: IDC Worldwide Disk Storage Systems Quarterly Tracker, March 1, 2012

Note:

  • Starting in Q4 2010, HP is reported as the combined entity of HP and 3PAR.
  • Starting in Q1 2011, EMC is reported as the combined entity of EMC and Isilon.
  • Starting in Q1 2011, Dell is reported as the combined entity of Dell and Compellent.
Au quatrième trimestre 2011 EMC a connu une croissance sur le segment du stockage externe de 22,4%, et a gagné 3,5 points de part de marché par rapport à 2010.
Les deux concurrents les plus proches sont IBM, qui a perdu 1,2 points, et NetApp, en perte de vitesse qui a gagné moins de 0,9 point de part de marché. HP lui s’écroule une peu plus avec une perte de 1,3%

Top 5 Vendors, Worldwide External Disk Storage Systems Factory Revenue, Fourth Quarter of 2011 (Revenues are in Millions) 

Vendor

4Q11 Revenue

4Q11 Market Share

4Q10 Revenue

4Q10 Market Share

4Q11/4Q10 Revenue Growth

1. EMC

$1,927

29.4%

$1,575

25.9%

22.4%

2. IBM

$996

15.2%

$995

16.4%

0.0%

T3. NetApp*

$734

11.2%

$630

10.3%

16.6%

T3. HP*

$677

10.3%

$703

11.6%

-3.8%

5. Hitachi

$600

9.2%

$537

8.8%

11.6%

Others

$1,622

24.7%

$1,645

27.0%

-1.4%

All Vendors

$6,556

100.0%

$6,085

100.0%

7.7%

Source: IDC Worldwide Disk Storage Systems Quarterly Tracker, March 1, 2012`

Notes:

  • Starting in Q4 2010, HP is reported as the combined entity of HP and 3PAR.
  • Starting in Q1 2011, EMC is reported as the combined entity of EMC and Isilon.
  • Starting in Q1 2011, Dell is reported as the combined entity of Dell and Compellent.
  • * IDC declares a statistical tie in the worldwide disk storage market when there is less than one percent difference in the factory revenues of two or more vendors.

Nous attribuons cette croissance à une gamme de stockage complètement renouvelée en 2011 et un niveau d’innovation technologique jamais atteint dans le domaine.  Ces deux phénomènes ont entrainé l’adoption massive du portefeuille EMC par les entreprise clientes d’EMC afin de  transformer leurs informatique et investir sur les opportunités actuelles que sont le cloud computing, le Big Data, la virtualisation, et la sauvegarde nouvelle génération.

Une année 2011 extrêmement riche avec l’introduction de la famille VNX ™, une offre qui dépasse de loin les capacités de la concurrence. Une gamme VNX complétée par des solutions de sauvegarde/restauration avec déduplication enrichie (avec entre autres une compatibilité avec les IBM Serie Z et Serie I), d’évolutions notables des gammes Symmetrix VMAX ™ et VMAXe ™, de stockage, Isilon™ et enfin d‘EMC Atmos.

Etude sur la reprise après incident ou sinistre : les entreprises françaises n’obtiennent pas la moyenne

Une étude menée par EMC avec le cabinet Vanson Bourne auprès de 1 750 entreprises européennes de toutes tailles – dont 250 françaises – révèle que trois quarts des entreprises interrogées n’ont pas totalement confiance dans leur aptitude à se relever d’un incident ou d’un sinistre touchant leur système informatique.

En conclusion, l’étude met en lumière l’inadéquation des solutions de sauvegarde et de restauration actuellement en place dans bon nombre d’entreprises aux besoins de protection de données modernes.

L’enquête européenne sur la reprise après sinistre, intitulée « European Disaster Recovery Survey 2011 : Data Today Gone Tomorrow, How Well Companies Are Poised For IT Recovery », révèle que 74% des entreprises n’ont pas totalement confiance dans leur aptitude à redémarrer après un sinistre informatique. Au cours de l’année écoulée, 54% des entreprises interrogées ont perdu des données ou subi une interruption de fonctionnement.

Dans 61% des cas, cette interruption a été causée par une panne matérielle. Les catastrophes naturelles et le sabotage sont aussi cités parmi les autres causes d’interruption de fonctionnement.

Les entreprises françaises à la traîne

Pourquoi les entreprises migrent de la bande vers la sauvegarde sur disque Le fait qu’un incident puisse affecter leur infrastructure est une quasi certitude pour les entreprises. Au-delà des procédures, des infrastructure et de l’expertise des hommes, un des défis est de bâtir la solution qui permettra de reprendre rapidement la production après un sinistre et ce en réduisant au minimum le risque de pertes de données.

Et le moins que l’on puisse dire est qu’en la matière, les entreprises françaises ont encore du chemin à faire. Sur l’ensemble des douze derniers mois et alors qu’elles investissent autant que la moyenne européenne dans leur environnement de reprise d’activité, les sociétés hexagonales détiennent le triste record européen des pertes de données. Près d’un tiers d’entre elles avoue ainsi avoir perdu des données contre environ un quart à l’échelle européenne. Curieusement, les entreprises françaises qui ont perdu des données ne reconnaissent pas vraiment les conséquences d’une telle perte. Seules 25% estiment que leur perte de données a eu une conséquence commerciale, contre 37% en moyenne en Europe. La perte de données sert en revanche souvent de déclencheur à une refonte des systèmes de sauvegarde et de restauration.

Mais là encore la France fait figure de mauvais élève. Ainsi, dans l’hexagone seules 34% des entreprises qui ont perdu des données ont revu leur système de sauvegarde et leurs procédures, tandis que 23% ont accru leurs investissements dans leur infrastructure de sauvegarde. Ces chiffres sont respectivement de 57% et 34% au Royaume-Uni, de 48% et 20% en Allemagne et de 48% et 57% en Italie. Autant dire qu’il est urgent d’agir. Les principales conséquences des défaillances informatiques en Europe Car les interruptions de services et les pertes de données ont un prix : à l’échelle européenne, les entreprises s’accordent sur le fait que leur principale conséquence est une perte de productivité, mais dans 28% des cas, les entreprises indiquent aussi avoir subi une perte de chiffre d’affaires.

Transition de la bande vers la sauvegarde sur disque

À l’échelle européenne, quatre entreprises sur dix utilisent toujours la bande comme système primaire de sauvegarde et de restauration, mais 80% de ces entreprises ont aujourd’hui des plans pour migrer à terme vers des systèmes de sauvegarde sur disque. Cet intérêt pour la sauvegarde sur disque s’explique par le besoin d’améliorer les performances et la fiabilité des systèmes de sauvegarde en place.

Ainsi, 39% des entreprises qui travaillent à la refonte de leur système de sauvegarde le font pour améliorer les performances en restauration tandis que 33% privilégient l’amélioration de la vitesse de sauvegarde.

26% attendent de la sauvegarde sur disque une plus grande fiabilité. Les bénéfices de la migration vers un système de sauvegarde sur disque

  La sauvegarde sur disque et la réduplication au secours du plan de reprise des entreprises

En plus d’une évolution des systèmes de restauration vers une solution de sauvegarde sur disque, l’intégration  de la déduplication apporte des atouts déterminants dans le contexte de la reprise sur incident ou sinistre :

–  Des temps de restauration qui passent en moyenne de 17 à 2 heures pour la performance

– Des économies substantielles par rapport aux bandes : plus de renouvellement et de test des médias, plus de transport sur un site tiers et des gains importants sur la gestion au quotidien et sur la surface au sol dans le datacenter.

Télécharger l’étude complète réalisée par EMC

Rendez-vous Mercredi 9 novembre au Carrousel du Louvres – Cloud et Big Data

Mercredi 9 novembre 2011
Horaire:
08:15 – 18:00
Lieu:
Le Carrousel du Louvre,
99, rue de Rivoli
75001 Paris


Bienvenue

EMC Forum est une journée unique qui vous donnera l’opportunité de mieux appréhender comment le Cloud computing ou IT-as-a-Service va transformer le système d’information traditionnel des entreprises et de définir les orientations les plus efficaces pour accélérer la transition vers votre Cloud.

La modernisation du système d’informations doit être au cœur de la stratégie de l’entreprise car l’ IT-as-a-Service est un des meilleurs atouts de compétitivité. En effet, cette nouvelle manière de gérer et de consommer les ressources informatiques vous permet, au-delà des économies directes qu’elle génère, d’accéder aux informations, de les analyser et de prendre des décisions plus rapidement. Plus qu’une lointaine notion, cette réactivité est un véritable accélérateur business, un atout stratégique.

Evénement majeur du secteur informatique organisé autour de visions stratégiques, témoignages clients et sessions thématiques, EMC Forum 2011 sera pour vous l’occasion de:

  • Prendre connaissance des derniers enjeux et développements en matière d’infrastructures d’information, notamment le Cloud computing et les Big Data.
  • Comprendre quelles transformations des rôles et des processus sont nécessaires pour conduire un changement durable dans votre entreprise.
  • Découvrir les solutions leader du marché qui associent matériel, logiciel et services, afin de répondre aux besoins de l’entreprise quelle que soit sa taille.
  • Echanger avec les experts de l’écosystème EMC ainsi qu’avec vos pairs.

Réservez dès aujourd’hui votre journée pour venir à la rencontre d’EMC et de nos partenaires, leaders du secteur.

Ne manquez pas cette opportunité d’enrichir votre réflexion et de découvrir comment vous allez transformer votre organisation IT et faire évoluer votre entreprise.

Partenaires
Global Sponsors
Platinum Sponsors
Suivre

DataDomain GDA , produit de l’année 2010 pour Storage Magazine

L'appliance Data Domain Deduplication Array de Data Domain a obtenu le premier prix de Storage Mag dans la catégorie matériels de sauvegarde

L’édition américaine de Storage Magazine vient d’attribuer son trophée du produit de l’année à l’appliance GDA de Data Domain et à Data Domain Boost dans la catégorie solutions de sauvegarde matérielles. Pour Storage Mag, « Les administrateurs de stockage subissent une intense pression pour accélérer les backup, et la déduplication est en train de s’imposer pour soulager ce point douloureux ».

Le magazine souligne toutefois qu’avec la croissance explosive des volumes de données, les constructeurs doivent continuellement accroitre les performances de leurs produits. Et de souligner que l’appliance Data Domain Global Deduplication Array d’EMC n’a pas cessé de s’affirmer dans ce secteur au détriment des solutions concurrentes qui manquent singulièrement de maturité..

« Nos juges ont été impressionnés par la supériorité du produit en matière de performances » indique le magazine. « [L’appliance GDA] est rapide et de plus en plus performante » a ainsi noté un des juges. Storage Mag souligne aussi les innovations apportées par EMC au cours de l’année avec notamment le lancement de la technologie Data Domain Boost (qui permet de distribuer le processus de déduplication de façon a faire effectuer une partie des traitements de déduplication par les serveurs de sauvegarde ce qui accroit encore le débit de l’appliance GDA.

Et le magazine de conclure en notant que le GDA simplifie l’administration du fait de son global namespace et de sa capacité à optimiser l’usage selon les paramètres de performance ou d’optimisation de capacité.

Big Data ou comment s’attaquer à l’explosion du volume de données

En avril 2010, EMC et IDC prédisaient que le volume des données créées dans le monde sera multiplié par 44 d’ici à la fin de la décennie pour culminer à plus de 35 Zetta-octets. Au vu de ce qui s’est passé en 2010, cette prédiction est sans doute en deçà de la vérité. D’ailleurs Pat Gelsinger, le président et COO d’EMC, estime désormais que le rythme de progression du volume d’informations produit dans le monde dépasse celui de la loi de Moore pour les semi-conducteurs.

L’effet Cloud est plus que perceptible. En facilitant la création et le partage d’information, les services en nuage participent à l’explosion du volume de données dans le monde. Et pour faire face à cette explosion il faut dès maintenant imaginer de nouvelles solutions pour traiter mais aussi pour stocker ces informations dans des conditions économiquement viables. Dans des domaines différents, c’est à ces deux enjeux majeurs qu’EMC entend aborder avec les acquisitions récentes de Greenplum (pour l’analyse de grands volume de données) et d’Isilon (pour le stockage NAS à grande échelle).

Le phénomène  »Big Data »

Les appliances de datawarehouse signées EMC-Greenplum permettent ainsi aux DSI de mettre à la disposition des utilisateurs métiers des outils pour analyser rapidement et efficacement les vastes quantités de données collectées par l’entreprise et ce avec des performances 10 à 100 fois supérieures à celles des bases de données traditionnelles.

Dans le monde du NAS à grande échelle, Isilon fait figure de leader et ses systèmes permettent à des équipes restreintes de gérer de façon économique des volumes de données colossaux (il n’est pas rare de voir seulement un ou deux administrateurs pour un système Isilon stockant plusieurs pétaoctets).

Enfin, EMC a aussi investi dans plusieurs technologies de réduction de données qui sont essentielles pour tenter d’endiguer le déluge d’informations qui menace de submerger les entreprises et leurs infrastructures. La compression de données primaires, récemment intégrée aux baies VNX, mais aussi la déduplication de données sont des technologies clés pour faire face à l’explosion du volume de données. Et dans ce dernier domaine, les technologies de déduplication à la source et à la cible d’Avamar et DataDomain sont aujourd’hui reconnues comme les meilleures du marché.