Accueil > Cloud Computing, Tendances > Le Cloud Computing, véritable opportunité économique pour les entreprises françaises ?

Le Cloud Computing, véritable opportunité économique pour les entreprises françaises ?


Deuxième volet à l’usage des sceptiques

Parce qu’il n’est jamais inutile d’insister sur les bonnes nouvelles, je voudrais revenir sur un post que j’ai publié ici même il y a quelques semaines faisant état du bénéfice du Cloud Computing sur l’économie française. Au risque d’énerver les sceptiques, il s’avère que la deuxième partie de cette étude vient de sortir et qu’elle est encore plus enthousiasmante. Car si la première procédait à une analyse macro-économique, celle-ci s’est intéressée à l’impact du Cloud sur cinq grands secteurs d’activité au cœur de l’économie européenne : les services financiers et bancaires; la distribution et le tourisme; l’administration (avec la santé et l’éducation); l’industrie et un cinquième secteur qui inclut l’énergie et les transports.

L’étude compare les grands pays européens (France, Italie, Allemagne, Espagne et Royaume-Uni) et conclut qu’en adoptant le Cloud Computing, les entreprises européennes pourraient réaliser 763 milliards d’économie (soit plus de trois fois le montant du plan de relance débloqué par l’Union européenne pour faire face à la récession!) d’ici à 2015. En France, cela correspondrait à 163 milliards d’économie et 470 000 emplois créés. A titre de comparaison, le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux (environ 30 000 postes par an) ne rapporte qu’une centaine de millions d’euros chaque année.

Certes, l’étude décrit peut être une situation un peu idéalisée. Celle où la plupart des organisations auraient adopté massivement le Cloud Computing dans leur activité. Mais même si l’on relativise  ces chiffres, les gains se montrent en dizaines de milliards d’euros. Et aujourd’hui, quelle entreprise, quelle administration peut se permettre de passer à côté d’une telle chance ?

Si l’on rentre dans le détail de la situation hexagonale, on constate que c’est le secteur de la distribution et du retail qui le plus à gagner à passer au Cloud Computing. L’adoption de ces services technologiques lui permettrait en effet de générer plus de 46 milliards d’euros d’économie et de créer 66 000 emplois. Et c’est l’administration avec toutes ses ramifications qui serait la plus dynamique en termes de création d’emplois (174 000).

Je ne vais pas revenir ici sur toutes les raisons qui amènent à de tels résultats : mutualisation des ressources; réduction des dépenses en capital (Capex) mais aussi en dépenses d’exploitation (Opex); retours sur investissement plus rapides; externalisation de ressources à faible valeur ajoutée permettant à l’organisation de redéployer ses ressources vers des activités plus valorisantes… la liste est longue et j’espère cette fois avoir convaincu les derniers sceptiques.

En tout cas je les invite comme tous les autres internautes d’ailleurs, à regarder cette étude (http://uk.emc.com/microsites/2011/cloud-dividend/index.htm) et à en tirer leurs propres conclusions.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :